Alfar

— Introduction —

Les cités Alfars rayonnent d’une splendeur tirée du fond des âges. Elles prospèrent grâce à des traditions mystiques dont eux seuls ont le secret. À ce jour, l’influence du Cyr et de ses princes dépasse l’ambition de la plupart des rois d’Élode. Ils contrôlent actuellement le transit des marchandises par les voies maritimes et terrestres sur tout l’est du continent. Toutefois, on dit que leurs représentants évitent soigneusement le contact des Dokkalfars, ayant conservé à l’esprit une rivalité passée.

“Notre race a su traverser la tempête des âges et l’écume du temps. Maintenant, loin du joug de l’Empereur-Prophète, notre liberté et notre savoir ont fait de nous les véritables porteurs de la voix de Forsvar sur Élode. “

– Alvise Lombarde

Prince de Coranthe

Ce que les Alfars sont:

  • Des individus cultivés, savants et judicieux qui affectionnent les arts et les bonnes choses de la vie.
  • Conviviaux et curieux, les plus jeunes représentants de leur race cherchent à découvrir le monde.
  • Une race qui a su se séparer du labeur physique par sa science et sa magie, lui amenant une vie d’érudition et de raffinement de toutes sortes.

Ce que les Alfars ne sont pas:

 

  • Des amoureux de la forêt, des protecteurs de la faune et de la flore. Bien qu’ils aient une ressemblance avec les elfes, ils se distinguent des stéréotypes communs montrant des elfes vivants dans les bois en connexion avec la nature. S’ils se débrouillent mieux que la moyenne en forêt c’est simplement parce qu’ils ont appris à en connaître les recoins.
  • Même s’ils sont d’habiles navigateurs, ils ne sont pas inspirés de pirates et n’y sont associés en aucun cas.
  • Malgré leur talent naval, il est pratiquement impossible pour les Alfars de Cyriande de naviguer en haute-mer considérant la densité des Vents de Brume s’y manifestant. De ce fait, il ne sont pas des explorateurs ni des voyageurs maritimes aguerris.

— Apparence —

Flambloyant et distingué, il n’y a rien de bestial dans ce qu’un Alfar laisse physiquement transparaître en public. Le mâle ayant peu de pilosité, s’il porte la barbe, c’est qu’elle est très fine et très bien entretenue. Tout comme les Dokkalfars, les longues oreilles pointues sont une des caractéristiques propres à cette race. La longueur de celles-ci dépendent de l’âge de l’Alfar. Plus elles sont longues, plus l’individu possède un âge vénérable.

À l’instar des Dokkalfars, la coloration de la peau et des lèvres des Alfars est très variable d’un individu à l’autre, un peu à la manière des humains. La teinte de leurs cheveux varie également selon la personne, plus elle est âgée, plus cette coloration se rapproche du blond doré.

En général, les membres de cette race vivent bien plus longtemps que les humains, avec une espérance de vie moyenne se rapprochant des 400 ans. Fait à noter, la durée de leur enfance est très similaire à celles des autres races, avec plus ou moins quelques années de différence.

— Psychologie et caractère —

Bien qu’ils soient tolérants envers les différents peuples d’Élode, les Alfars restent extrêmement patriotiques envers leur nation. Tant que les intérêts de leur patrie ne sont pas remis en cause par un homologue étranger, ils demeurent joviaux et intéressés à la discussion. Ils apprécient les discussions spontanées et décontractées. Après tout, la place de la théologie est une affaire sacrée qu’il vaut mieux garder pour les temples de Forsvar. Intrépides et explorateurs de nature, les Alfars sillonnent le continent une bonne partie de leur vie afin de découvrir les secrets du monde. Il y a une différence notable entre les Dokkalfars et les Alfars, non seulement par leur apparence physique, mais aussi par leur style de vie.

En effet, les Alfars voient le temps comme un cadeau et non une ressource. Ils s’affairent donc à trouver les moyens de faciliter leur mode de vie grâce à leur science. Avec une espérance de vie largement supérieure aux humains, avoir des enfants est fortement encouragé par les différentes instances du clergé des Voix de Forsvar. Ainsi, il n’est pas rare de voir une femme Alfar être bénie d’une famille deux fois à quatre fois plus grande que les autres races.

La perception des relations est nettement différente à travers le temps pour ceux-ci. Étant féconde pour une période d’un seul mois dans l’année, la femme choisit judicieusement le père de sa prochaine descendance. Il n’y a ni début ni fin pour les amours Alfars, il n’y a qu’un perpétuel renouveau entre les êtres aimés à travers les décennies.

Lorsqu’un membre de cette race atteint les environs de l’âge vénérable de 125 ans, il acquiert un désir de perfection et devient plus réfractaire aux choses dont il connaît déjà l’issue. L’expérience acquise vient à servir les intérêts des cités de Cyriande. Plusieurs voient dans cette attitude une preuve de vanité, mais les Alfars préfèrent y voir un gage d’ordre et de prospérité.

En bref, incarner un Alfar vous demandera un style de jeu qui devra intégrer ces valeurs au culte des Voix de Forsvar, ainsi que de ressentir une forte influence du style de vie des Cités Libres de Cyriande.

–Pré-requis décorum pour incarner un Alfar–

  • Préférence pour des habits colorés
  • Pas de barbe ou barbe très finement entretenue
  • Oreille d’elfe

— Provenance —

Les Cités Libres de Cyriandre

Les Monts d’Himmelen ( Non-Jouable)

L’Empire Hëriondel (Non-Jouable)

 

Jeu de rôle immersif grandeur nature

%d blogueurs aiment cette page :