Homologation d’équipement

Étape obligatoire lors de l’inscription, il n’est pas rare que nous recevons plusieurs questions techniques quant aux normes à respecter au niveau de l’équipement de jeu. Voici donc la page qui tentera de couvrir ce sujet afin d’éclaircir ce qu’on attend de votre équipement pour jouer à Brumelance.

Généralité

Tout participants à Brumelance doit faire homologuer ses armes, projectiles, boucliers, armures et/ou arme de siège avant l’activité en plus de veillez à ce que ce même équipement reste sécuritaire en tout temps.
  • Jamais nous ne pourrons garantir qu’une arme passe l’homologation avant d’avoir inspecter physiquement celle-ci avant l’activité.
  • L’organisation se réserve le droit de refuser les armes jugées dangereuses ou bien manquant de réalisme (démesurément grande, futuriste, etc.).
  • Les armes en latex, mousse injectée et ducktape sont toutes acceptées si elles répondent aux dimensions et aux critères de sécurité.

La notion de prudence en combat

Au delà de la sécurité du matériel de jeu, il y a une notion qui dépasse en importance l’homologation et c’est la prudence dans les combats de la part des participants
  • Adapter notre style de combat en tenant compte de l’arme avec laquelle nous combattons ( force des coups)
  • Les coups à la tête et aux visages sont interdit
  • En cas de contact involontaire au visage ou incommodant: le porteur du coup s’excuse et attend la confirmation si le combat continue ou si la personne est incommodée.
    • Si la victime doit sortir du jeu à cause du coup, le porteur devient agonisant.
  • Les coups à la verticale sont à éviter
  • Les coups aux visage/tête la nuit amène le porteur du coup « Agonisant »

Homologation

L’homologation en début d’activité confirme que l’équipement est valide/sécuritaire lors de l’inscription.Nous remettons pour chaque armes des bracelets d’homologations. Ils doivent être installé sur l’arme au moment de l’homologation.  Ceux-ci doivent être renouvelés à chaque événement.

Astuce de feu: *Écrivez votre nom sur le tag d’homologation*

Que vous soyez un badass vétéran ou bien un jeune bleu prometteur, perdre son arme arrive à tous le monde. Si celles-ci sont identifiés, il est grandement plus facile de trouver le propriétaire. 

Le principe de vigilance

L’homologation confirme que l’arme est conforme au début de l’événement. Par contre une arme de GN est sûre… jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. Et cela ne prend qu’une fraction de seconde, un seul contact malchanceux.  En effet, durant l’activité, selon le degré d’utilisation, de transport et d’entreposage, l’arme peut subir du stress et s’user anormalement à des endroits critiques. D’où l’importance d’inculquer le principe de vigilance. C’est donc important que tout joueur soit vigilant et vérifie l’état de son équipement au courant de l’événement. Cela implique de
  • S’assurer que l’arme réagit normalement.
  • D’inspecter l’arme avant/après usage.
  • De confirmer la validité d’une réparation auprès de l’organisation en cas de doute.
  • De retirer du jeu une arme qui viendrait à être dangereuse.
* Si une arme endommagée reste utilisée sur le jeu, celle-ci peut se voir être confisquée par l’organisation jusqu’à la fin de l’événement.

Peu habitué aux critères de vérification

L’homologation sert aussi à poser des questions sur ce que l’homologateur vérifie. Celui-ci peut conseiller sur les points importants à garder en tête et vous transférer ses connaissances.

Armes interdites

Les armes interdites sont listés ci-bas, celles-ci se verront automatiquement être refusées à l’inscription.
  • Des griffes
  • Des dagues de poing
  • Pommeau des armes
  • Bouclier avec lame
  • Les armes d’estoc( rapière conçue pour pointer)
  • Arme à feu ( type nerf, airsoft)
  • Arme de GN au design inapproprié (Cosplay, futuriste, post-apo)
Cette liste est non-exclusive. Veuillez demander l’approbation de l’organisation pour toutes armes qui sortiraient de l’ordinaire.

Les critères d’homologation

Critères généraux à vérifier lors d’une homologation

Arme de mêlée:

  • Poids : une arme trop lourde est plus douloureuse car son inertie est trop importante.
  • Pointe : une pointe trop usée risque d’exposer la tige et rend donc l’arme dangereuse.
  • Lame : ne doit pas avoir de surface dure ou de décollement.
  • Garde : doit être solidaire à la structure.
  • Pommeau : Doit être en matériaux semi-flexible( pommeaux d’arme commerciale sont ok)
  • Structure : Tige/corps ne doit pas être brisée, fendue, visible.
  • Mousse : ne doit avoir aucune déchirure et être solidaire de la structure en tout endroit
  • Effritement: La mousse ne doit pas se désagréger lorsqu’on tord la mousse de l’arme

Fléau d’arme:

  • Chaîne ayant une longueur de 25 cm ou 9,5 pouces maximum
  • Chaîne en matériaux souples: Cuir, corde.
  • Boule de fléau sans corps rigide et lourd.

Bouclier:

  • Peut importe le bouclier, les bords doivent être recouvert de mousse isolante.
  • On recommande d’installer un tuyau de caoutchouc entre le bois/métal et la mousse isolante afin d’éviter qu’il y ait une usure prématurée.
  • Le bouclier doit être en bois, métal, aluminium avec ses rebords recouverts de mousse isolante.
  • Les boucliers commerciaux en latex sont considérés comme les autres boucliers.
  • On peut utiliser un bouclier fabriqué à partir de coroplaste  tant que le matériel est recouvert d’une façon à couvrir le plastique:  le canevas de tissus est l’option la plus souvent utilisé.
  • On ne peut frapper un adversaire avec son bouclier.

Lance et arme d’hast:

  • Structure permise: bambou, Pvc, fibre de verre
  • Structure qui ne fouette pas
  • Minimum de 36 » (90cm) de mousse sous la pointe d’estoc
  • Extrémité renforcie pour ne pas sentir la structure
  • Pointe pour l’estoc: Mousse jaune(à Divan) d’un diamètre minimal de 4 »(10cm)

Armes de jet:

  • Sans corps rigide
❖ Une arme de jet sera refusée au contrôle si :
  • L’arme a des surfaces dures.
  • On peut sentir une structure au cœur de l’arme (exception faite des javelines).
  • L’arme a des extrémités dures qui risquent de rentrer dans l’orbite de l’œil.
  • L’arme est lestée.
  • L’arme pèse plus de 300 g.

Javeline:

  • Structure permise: bambou, Pvc, fibre de verre.
  • Mousse à tuyau sur l’intégralité de l’arme.
  • Extrémité renforcie pour ne pas sentir la structure.
  • Pointe pour l’estoc: Mousse jaune(à Divan) d’un diamètre minimal de 4 »(10cm).
  • 2 ailerons en mousse obligatoire si est utilisé pour le jet.
  • Longueur maximale de 120 cm

Arme  de tir: Certification obligatoire

À partir de cette année (2019), l’utilisation de l’arc et l’arbalète nécessite la certification du tireur. Cela implique un test d’archerie théorique rapide et un test pratique pour valider la bonne utilisation de cet outil de jeu. plus de détails :  ICI Donc pas de certification, pas le droit de tirer de l’arc ou de l’arbalète. Tout simplement. C’est donc la seule arme que seul les personnages ayant la certification à utiliser l’arc ou l’arbalète pourront utilisé.

Arc/Arbalète:

  • Pression 28lb maximum. La tension de l’arc sera mesurée lors de l’homologation.
  • Les arcs à poulie sont interdit
  • Les arbalètes de poing ne sont pas permise ( car considérée illégale au Canada)

Flèches/carreaux:

L’organisation de Brumelance recommande l’achat de flèches de grade commercial pour les tireurs. À partir de 2020, seulement les flèches commerciales seront acceptées.
  • Les flèches à bout plat sont acceptées
  • Les flèches et les carreaux à embout rond sont tolérées pour 2019. (Nous étudions les options pour 2020) 
    • Les flèches à bout rond IDV sont acceptées
    • Les flèches à bout rond d’importation devront être inspectées
    • Les flèches avec embout vissable devront être collées
    • Les flèches à bout rond Jackalope/Forge du Gobelin sont maintenant refusées
  • Les flèches artisanales sont  tolérées pour la saison 2019. Elles ne seront plus autorisées à partir de la saison 2020.
  • Allonge maximale de 29 pouces.
  • Les flèches à tige de bois, plastique et aluminium sont refusées ; seules les tiges en fibres de verre sont maintenant acceptées.
*L’organisation se réserve le droit d’ouvrir les flèches et carreaux de fabrication artisanale pour vérification de la fabrication.*

Les critères de refus

Une arme de contact devra être refusée à l’homologation si :
  • La structure travaille au travers de la pointe, du pommeau ou d’une face de l’arme.
  • La structure de l’arme n’est plus collée à la mousse environnante.
  • La mousse est soit compactée, soit en quantité insuffisante sur l’arme.
  • L’arme présente des extrémités dures ou tranchantes (exemples : clous, gemmes, colles…).
  • La structure de l’arme est faite d’un matériau inadapté (exemple : métal, bois).
  • La densité de la mousse utilisée est trop faible pour rembourrer suffisamment et protéger de la structure (on ne doit pas sentir la fibre si on exerce une légère pression sur la mousse).
  • La densité de la mousse est trop élevée sur un endroit particulier de l’arme (exemple : marteau…).
  • Une partie de l’arme a été réparée inadéquatement

Arme de siège

Règles générale pour les armes de siège:

  • Un tir direct avec un engin doit avoir une portée maximale de 100’ (30m)
  • Doit être opéré par minimum 2 personnes
  • Doit avoir un mécanisme de déclenchement

Trait de baliste:

  • Longueur de 28” à 36”
  • Structure permise: bambou, Pvc, fibre de verre
  • Mousse à tuyau sur l’intégralité du trait
  • Diamètre de mousse à l’extrémité de minimum 2,5”
  • Les projectiles doivent avoir deux ailerons en mousse pour assurer sa stabilité au vol.
  • Le coeur du projectile doit être sécurisé de manière à ce qu’il soit impossible de transpercer la pointe.
  • Doit avoir la pointe et les ailerons rouge

Projectile de canon, trébuchet, catapulte et grosse roche:

  • Doit être en matière molle, aucun corps dur dans sa construction
  • Diamètre de 3” minimum pour le boulet de canon
  • Diamètre de 8” minimum pour un projectile de catapulte ou trébuchet.
  • Doit avoir une marque rouge
%d blogueurs aiment cette page :