Provenance d’Élode

Depuis un peu plus d’un siècle, les anciennes provinces de l’Empire Mévosien et des autres contrées du continent d’Élode ont repris contact les unes avec les autres.

L’époque qui liait tous ces royaumes souverains était révolue. Les alliances passées firent place à des revendications de territoires, de ressources et de liens de vassalité. Toute nation n’a qu’un seul but, asseoir son influence sur le monde de l’ère qui vient.
Continent d'Élode

Voilà un an qu’à Rivesonge dans l’ancien duché de Valterne, vint s’installé nombre de colons et de représentant des pays entourant Mévose.

Tout au sud de l’Ancien empire,  cet ancien Duché était l’une des régions les moins peuplées du continent. Sa position stratégique par rapport aux voies navigable en fait un lieu indispensable en vue du transport d’équipement et de vivre à des lieux à la ronde.

Plusieurs expéditions prirent part à l’aventure. En cinq ans, les colons eurent l’opportunité de construire l’essentiel d’un village. À ce jour,  On dénombre près d’une vingtaine d’habitation qui ont été bâties tout récemment. Il y a aussi les ruines d’expéditions sans issues qui croulent sous le poids des années.

Presque toutes les nations envoyèrent une expédition afin de s’assurer que leurs adversaires politiques n’aient pas le champs libre à créer un avant-poste trop bien implanté.

Le Vigmark

Élevé dans les toundras de Tigal, bravant le froid et les tempêtes incessantes du Nord, le peuple fier et uni du Vigmark vit à la frontière d’Élode. Il est dirigé par quatre puissantes familles qui se partagent équitablement le territoire depuis de nombreux siècles. Ce pays est enrichi par la valeur de son peuple, de sa culture, de son commerce et de ses arts.

Les Pilliers de Langegard

Dernier pilier de la foi Bradorienne à travers les nations de l’Ordre d’Élode, la ferveur religieuse de Langegard n’a d’égale que la splendeur de ses architectures. Possédant la plus grande puissance  militaire humaine depuis la chute de l’Empire Mévosien, Langegard représente également l’un des pivots défensifs du continent. Dirigé et administré par le Clergé de Brador, son peuple est rempli de convictions envers les enseignements de son Église. Il s’agit là d’un peuple affirmé qui éprouve une grande assurance générale et qui porte beaucoup d’importance aux apparences.

La Marche Exilée

Situé à l’Est de l’ancien Empire Mévosien, la Marche Exilée désigne le territoire le plus près du Duché de Valterne, celui qui abrite les dernières routes menant aux ruines de l’ancienne capitale Mévose. Celle-ci fut détruite il y a plusieurs siècles, suivant l’année sombre. En dépit du fait qu’elle est la contrée la plus populeuse des nations participants à l’Ordre d’Élode, elle est également la plus pauvre. Cela n’enlève toutefois aucune valeur à son peuple, qui démontre sans cesse ses vertus et sa combativité.

Le Royaume de Stahl

À la frontière Ouest d’Élode, des cités dominent le paysage par leurs gigantesques tours. C’est le lieu où les Seigneurs Orcs et les Seigneurs Malandrins de Stahl font régner l’ordre et la discipline parmi leur peuple. Bastion de l’ingénierie et de la rigueur militaire, ce royaume est le pivot défensif du protectorat depuis des centaines d’années, repoussant les Orcs sauvages des Marais de Noc’Tol et ses Engeances de toutes sortes. Il s’agit d’un peuple très hétérogène, où Humains, Douaris et Orcs libres cohabitent sous la guidance du Grand Roi, descendant des Élus.

Drasilhelm

Au sud de la Marche Exilée et à l’ouest du Royaume de Stahl se dressent les frontières austères de Drasilhelm, un royaume partageant une longue histoire avec l’humanité. Dominée par la culture Dokkalfar et abritant tout près de deux cent mille âmes, Drasilhelm est composé de quelques grandes villes; Drasil, Laverne et Rudvhin, ainsi que de quelques villages et campagnes.

Les Cités de Cyriande

Nation de libres penseurs, d’académiciens et de militaires chevronnés, Cyriande est l’une des plus riches d’Élode, là où Alfars et Humains vivent en collaboration constante. Ses cités ont su se démarquer des autres par leur vision d’une collaboration avec l’humanité, .de l’expression de la culture, par leur amour courtois et bien sûr, par leurs compétences navales.

Les Collines de Varn

Au pied des Montagnes d’Argent, dans les étendues d’Ambrebois et à travers les forêts géantes de l’Écu-de-Ronces et du Vindavell, se trouvent les Douaris. Il s’agit d’un peuple présent sur ces terres depuis des temps immémoriaux. Gardiens au pied de la Montagne, ce sont de valeureux et féroces combattants lorsqu’ils sont provoqués. Leur ardeur au travail ainsi que leurs techniques particulières font en sorte que leurs constructions sont les plus durables d’Élode. Leurs champs et leurs domaines de chasse éparpillés le long des plateaux sont le grenier des Montagnes d’Argent. Il s’agit d’un peuple festif et fier, où l’héroïsme et l’esprit de compétition sont omniprésents.

 

%d blogueurs aiment cette page :