Astuce rôliste

Le but de cette page est de faire profiter les rôlistes de Brumelance de nos expériences, de notre vécu de joueurs et des conseils qui en découlent. Les trucs que nous prodiguerons dans les prochains articles seront rassemblés en une suite de liens de références, de vidéos et d’information.

LE « Roleplay »

Traduction anglaise littérale de jeu de rôle, cet anglicisme représente le fait d’entrer, d’être et de rester dans son personnage. Il représente aussi la profondeur de l’interprétation, ce qui le rend vivant aux yeux des autres joueurs. Par extension, c’est aussi devenu un terme et un critère de qualité pour décrire un joueur ou un GN.

Le roleplay implique d’agir et réagir comme le ferait le personnage, non comme le joueur. En cela, il s’oppose au métajeu*. Quelques exemples banals de roleplay nécessaires à un bon jeu sont pour le joueur d’ignorer ce qu’il sait personnellement et n’agir qu’en fonction du savoir qu’aurait son personnage. Cela se traduit par le fait de pratiquer réellement le métier de notre personnage pendant un jeu (comme la forge ou la couture), de négocier un accord avec le vocabulaire propre à son rôle ou bien de combattre avec le talent de son personnage (ce qui implique parfois de perdre volontairement).

Ce terme est considéré par beaucoup comme proche du jeu d’acteur, simplement décliné sous une forme différente. Au final, le terme roleplay veut simplement dire jouer le jeu du rôle que l’on s’est donné.

La base du « Roleplay » de Brumelance

Le jeu de rôle étant personnel à chacun des participants, ce sera par l’addition de chacune des interprétation des personnages sur le terrain que nous pourrons compter sur un événement de qualité.

Il est bien important de se rappeler de ceci:

  • Utiliser un vocabulaire adéquat.  un français international est fortement suggérer.
  • Éviter d’utiliser des mots en joual: Tsé, genre, faque, tout ce qui est jurons etc. D’expérience, parler en bon vieux  »joual québécois » fait décrocher.
  • Parler de métajeu* (« stats », compétences, détails de règles) de manière discrète ou encore mieux, l’intégrer à vos discussions roleplay.Exemple 1: Dire « Cet homme m’a poignardé deux fois » au lieu de « Il m’a fessé de 2pv »

    Exemple 2: Dire «  Je crois que cet homme m’a voler » au lieu de »Il a utiliser sa compétence Vol à la tire sur moi « 

 

À qui s’adresse ces astuces?

Les astuces rôlistes sont là avant-tout afin de mettre au défi chacun des joueurs à adopter un style de jeu plus poussé où les scènes qu’ils incarneront seront digne d’un film aux rebondissement hallucinants.
*Métajeu: désigne tout ce qui se traduit comme une règles, compétences statistique du personnage. 

%d blogueurs aiment cette page :