Douaris

–Introduction–

Fils et filles de la terre, aussi connus sous le nom d’Hommes de Pierre, les Douaris proviennent d’une descendance commune avec les Hommes. De valeureux guerriers et travailleurs, on les retrouve à travers les forêts, les montagnes et les collines d’Élode. Leur acharnement n’ayant d’égal que la valeur de leur coeur et leur courage, ils sont l’une des seules races d’Élode à trouver un enivrement dans l’affrontement de la Brume et de ses engeances.

Qu’est-ce que sont les Douaris

  • Une race pour qui le courage et le respect sont au centre des valeurs transmises, où la grandeur d’un être transparaît dans ses accomplissements et ses exploits.
  • Des êtres physiques et travaillants, qui trouvent un certain sens d’accomplissement et de satisfaction dans le labeur.

Qu’est-ce que les Douaris ne sont pas

  • Des nains à la Seigneur des Anneaux
  • Des brutes barbares qui brigandent, pillent et saccagent les terres. Des vikings qui prient les anciens dieux nordiques.

— Apparence —

Les Douaris sont en général plus costauds et plus grand que les humains.  Ils présentent également des cernes caractéristiques sous les yeux.  Ils vivent en général plus longtemps que les Hommes. Non seulement leur espérance de vie est deux fois plus grande que celle des humains, mais ils possèdent aussi une constitution à l’épreuve de la majorité des maladies  communes. On les reconnaît grâce à leur forte carrure et aux cernes creux sous leurs yeux.

Chez les hommes Douaris, la barbe est symbole de force. Chacun la porte fièrement. Il n’est pas rare d’en voir certains y ajouter des bijoux d’or, d’argent ou de pierres précieuses afin de démontrer leur statut dans la société. Pour ce qui est des femmes Douaris, cette force est traduite par des coiffures élaborées. Les cheveux sont la plupart du temps tressés et embellis avec autant de détail que la barbe des hommes.

Ces artisans nés ont tous les attributs pour bien vivre sous terre car leur yeux s’adaptent facilement à la noirceur. De jour, certains Douaris porteront chapeaux et binocles afin de se protéger de la lumière trop intense, surtout ceux qui ont été habitués toute leur vie à travailler dans les mines.

— Psychologie et caractère —

Les Douaris, peu importe leur culture ou provenance, sont reconnus pour être acharnés et entêtés. Obstinés et droits, ils n’abandonneront jamais quelque chose à laquelle ils tiennent.

Peuple de Varn et Kotsbars des Montagnes d’Argent

Pour la majorité des Varnois et Kotsbars, la famille est quelque chose de capital et de sacré. Suivant leur mentalité, le respect, le courage et la confiance sont des valeurs de grande importance chez les Douaris. Ceux-ci savent reconnaître la valeur de leur ennemi et de leur allié, agir avec félonie envers un Douaris peut être coûteux pour celui qui s’y risque.

Les Malandrins de Stahl
Les descendants des Malandres, exilés des Montagnes d’Argents, ont choisi un chemin très différent de leurs cousins de l’est. Ceux-ci démontrent peu de retenue et une plus grande impulsivité de par les liens étroits qu’ils partagent avec les Orcs de Stahl depuis des siècles. Beaucoup moins cléments que les Kotsbar ou les Varnois, les Malandrins ont une mentalité centrée sur le contrôle par la peur et l’incarnation de cette dernière.

Afin d’avoir une idée plus approfondie de la mentalité de chacune des cultures des Douaris, nous vous invitons à aller lire les sections “provenances” ci-dessous.

–-Pré-requis décorum pour incarner un Douaris-–

  • Silhouette carrée*
  • Avoir de la barbe (pour les hommes)
  • Yeux cernés
  • Marque de guerre et/ou symbole de clan sur le visage

*Dans la culture Douaris, frêle ou bâti, tous ont à coeur de se rendre le plus imposant possible.

— Provenance —

Le Royaume de Stahl (Malandrins)

Le Pays de Varn

Les Montagnes d’Argents (Non-jouable)

Jeu de rôle immersif grandeur nature

%d blogueurs aiment cette page :